Rendez vous le 23 juillet dans une association !

C’est la quatrième structure qui essaiera de me reconditionner au travail en six ans, le succès n’ayant jamais été au rendez-vous!

Cette fois ci c’est du délire. Recaser un chômeur de plus de cinquante ans qui n’a pas travaillé depuis plus de six ans. Ils n’ont peur de rien, d’autant plus que le nombre d’emploi diminue très vite actuellement.

Nous verrons bien.

Panique à bord, rendez-vous pôle emploi en vue !

Hé bien oui, même pour un vieux briscard du chômage c’est toujours la même épreuve « Le rendez vous pôle emploi ».

Nous sommes le lundi 4 juin 2012 et j’ai rendez vous le 26 du même mois.

Vous allez me dire que j’ai le temps de me préparer.
Vous avez raison, et si je vous mettais à contribution ?

Mais pas trop vite, que savons nous sur ce « marché de l’emploi » ?

Déjà que j’ai horreur d’être un marché moi, non mais!

Petite photo des Indigné-e-s à travers mes rencontres du moment

Vendredi 18 novembre 2011

Les indignés veulent une vraie démocratie maintenant.

Chacune et chacun vient avec son indignation suivant ce qu’il vit ou survit chaque jour.

Les Indis sont divers, du légaliste qui veut réformer ou réécrire les textes constitutifs de nos gouvernements, au plus radical qui prône la désobéissance civile non violente active.

Tou-te-s les Indigné-e-s constatent le processus vital engagé de notre planète, sous les assauts meurtriers d’une minorité dont l’avidité ne saurait de toute façon être assouvie, car maladive.

Journée ordinaire, payé les impôts locaux et taxe audio visuel.

Jeudi 17 novembre 2011

08:00 STOP!
Trop c’est trop!
Pause, pouce, arrêt de jeu, point technique !
Ce matin je lui promet de m’occuper de moi et de mes proches.
Elle m’aime plus que je m’aime.

08:05 Hier en quittant A. J’étais désarçonné par la soudaine prise de conscience d’avoir oublié de payer les impôts locaux!
C’est apparu dans la conversation avec A., quand il m’a dit devoir payer plus d’impôts que l’assurance chômage qui l’aide à survivre!

08:10 Voyons cet impôt sur le site internet du gouvernement…

08:30 C’est fait, j’ai payé mes impôts locaux en ligne. Cela fait beaucoup d’emploi dans la fonction publique en moins. Les impôts devraient diminuer par le fait que de les recouvrir coûte moins cher!
Bien sûr il faut des informaticiens, me dit Anne, oui, un-e pour cent receveur-e-s des impôts en moins!
Ce fait partie du dégraissage de la fonction publique et n’est pas cité dans les médias des gouvernants à l’adresse des gouvernés.
Mais que fais je là! A parler d’impôts, c’est n’importe quoi!

A propos de ces impôts, je me retrouve à payer la taxe audio visuel car elle est payable par défaut.
Je n’avais pas vu çà en remplissant ma déclaration sur internet, un désavantage par rapport au papier.
Il faut maintenant que j’ai le courage de réclamer avant le 12 décembre, je crains ne pas l’avoir!
Il faut que je précise, je n’ai pas de télé!!!!!!!

08:55 Me voilà à nouveau seul chez elle, enfin presque, il y a le chien. La vie de chômeur reprend son cours.

10:35 Temps de pause, un casse-croute serait le bienvenu.

C’est encore le mouvement des Indigné-e-s qui a prit le devant de la scène dans mes actions/réactions.
C’est très intéressant mais aussi beaucoup trop prenant.
Le chômage ne mène pas toujours à l’inaction !

11:10 Tout ce temps pour un twitt, mais il peut apporter des visites sur ce site. J’aimerais bien qu’il parle plus du mouvement des Indigné-e-s et du chomâge/précarité ce site. Cela ne dépend que de moi! Ha bon!
Tiens peut-être une réunion à la campagne pour les Indigné-e-s de la région de Brest.

12:00 Pause obligatoire, se déconnecter d’Internet.

La pression monte, un blog naît.

06:00 France Info (la voix de son maître ?) dit que les forces de répression bloquent l’accès au port de Calais (France), empêchant les médias d’y reporter les actions des marins qui retiennent à quai les ferries de leur compagnie.

La Présidence française s’attaque à ce qu’elle appelle la fraude sociale, son parti politique monte au créneau pour assurer que ce ne sont pas les pauvres qui sont visés, mais aussi des chefs d’entreprises! Hou le menteur!

L’état français peine à cacher son obéissance au marché. Pour énerver les citoyen-ne-s les un-e-s contre les autres il réinvente éternellement la lutte du public contre le privé.

Bientôt le nombre des indigné-e-s déclaré-e-s va augmenter en flèche, enfin, je l’espère.

La France va très vite déchanter car la dette va la rattraper et il faudra parait-il faire des efforts. Mais quand les gens n’ont plus rien il ne reste plus qu’à les criminaliser et les enfermer. Comme aux Etats-Unis d’Amérique où les prisons sont tenues par des entreprises privées côtées en bourse.

10:20 terrible la EBPCO, cette maladie essentiellement due au tabac, il faut faire quelque chose. Tout cela est fait pour que les taxes rentre dans les coffres de l’état et dans les caisses des multinationales du tabac.

10:30 hier on a parlé du terme « propagande » avec un ami, il faut que je relise tout çà.

Les banques dégraissent…

Les villes virent le matériel des indigné-e-s mais cela conforte le mouvement.

Par téléphone j’aide quelqu’un à s’inscrire sur le site des indigné-e-s de Brest.
Il me demande un conseil pour la création d’un bloc.

14:30 Je me rend chez lui pour installer un blog wordpress.
Il me dit qu’il écrira des textes sur la démocratie.

Retour a pieds chez Elle.

20:20 Au lit, bonne nuit Le Monde.

Du matin au soir avec fin énervée !

Tôt le matin, pas sorti du lit et déjà sur Internet!
Continuant le travail commencé hier, utilisant cette fois-ci le smartphone comme un petit carnet de notes, notant les minutes de ma journée.
Pour la cent millionième fois refaisant ce site web, mais cette fois-ci c’est la bonne, comme vous pouvez le constater.
Mais passons au travail suivant, le seul, le vrai. Lequel de travail d’ailleurs ? Je suis chômeur !
Commençons par travailler à mon employabilité, argggg, quel mot, c’est celui que les patrons utilisent en parlant de nous autres les travailleurs maintenant.
Ce sera un petit Passage par l’informatique, quel outil allons nous étudier aujourd’hui ?
Voyons twitter.com, @netdruide, tiens il y a du changement avec l’ajout de deux pages appelées « @netdruide » et « Activité » facilitant le suivi. Allez hop, on rajoute çà à mes compétence, lol.
twitter.com encore, @acampada_brest, le campement du Zuccotti Park des Indigné-e-s attaqué par la police à New York. Hou la! C’est à çà que çà sert, à suivre l’actualité. Là ce qu’on voit c’est que les forces de répression, partout dans le monde, empêchent les gens de camper!
On continue, je suis très productif ce matin, hin! hin!, Modification sur ce site. Afin de tweeter régulièrement modification du nom de la page qui reçoit la saisie faite sur le smartphone. Elle s’appelle ‘actualité’ et le lien dans le menu devient ‘dernières notes’, c’est mieux. D’ailleurs je le fais, je twitte mon actu!
C’est bien parti mais il ne faut pas oublier la lutte pacifique des Indigné-e-s. Reprendre la traduction du Compte Rendu de la première réunion internationale, mais chut, c’est pas encore fait, n’en parlons pas, traduisons…
Je fais trop de chose en même temps. En plus j’ai faim!
Il y a vraiment trop d’autonomie sur les derniers ordinateurs portables, jamais je ne me lèverai ce matin !
Un café, un bout de pain, un bain tiède, la première symphonie de Beethoven et çà va mieux. Enfin nourri, levé, lavé, habillé, c’est pas trop tard! C’est le début de l’après-midi. N’empêche que j’ai déjà une demie journée de travail d’effectuée depuis ce matin, si on parlait comme les patrons.
J’essaierai bien de manger plus mais je suis un peu écoeuré, le jambon et les pâtes ne passeraient pas. Attendre un peu, avec un autre café!
Le jambon a eut raison de moi et il a eut raison car il était bon le jambon.
Et la révolution, qui rime avec le jambon est repartie de plus belle sous mon scalp. Obsession qui se traduit par une activité frénétique derrière l’écran d’internet.
La traduction de l’acte de la réunion internationale de dimanche soir, l’activité locale a faire vivre en répondant présent partout, l’activité nationale, est-ce nécessaire… bref, encore une fois au bord de l’explosion,…
D’ailleurs l’explosion a eu lieu!
Elle n’est pas venue de là où je l’attendais, c’est encore un écrit sur l’écran, une toute petite phrase de rien du tout qui la déclenche.
A suivi une conversation téléphonique de une heure et quart qui a réglé le problème qui n’en était pas un. Et c’est reparti pour la révolution. Comment on fait à Brest pour se réunir à nouveaux ?
19:35 Au lit.
Et c’est l’hapotéose. Une indignée n’accepte pas la solution informatique proposée par l’Assemblée de l’occupation de Londres, elle dit qu’un système basé sur le courrier électronique n’est pas transparent, est même antidémocratique.
Du coup, je flanche devant son débit écrit, je me déconnecte de facebook, ce site imbuvable.
Au niveau local il y a du travail, et puis dormir Après, ouf.